fbpx

Ubisoft serait actuellement en train de développer un outil pour traduire automatiquement les hiéroglyphes : « The Hieroglyphics Initiative » , destiné aux égyptologues, chercheurs et enseignants, pour la fin de l’année, en Open Source. Cet outil utiliserait pour cela l’intelligence artificielle de Google Cloud. L’Usine Digitale a voulu en savoir plus sur ce projet.

Ubisoft, géant français des jeux vidéos

Ubisoft, à la base éditeur de jeux vidéos français, se lance avec Google Cloud, pour créer ce système de déchiffrage automatique. L’intérêt est de pouvoir utiliser la puissance de l’intelligence artificielle du cloud.
« L’égyptologie a peu évolué en 200 ans » explique à L’Usine Digitale Pierre Miazga, chef du projet chez Ubisoft.  « Le déchiffrage des glyphes reste un travail artisanal, basé sur beaucoup de temps d’interprétation, de dialogue et de discussion. Nous voulons faire gagner du temps aux égyptologues en automatisant cette tâche. L’idée est d’associer à chaque gravure un fac-similé, une image, un mot et une traduction ».

Un fort engagement de la communauté Assasins Creed Origins !

La démarche se veut être une rétribution. Le projet a commencé en janvier 2017, début du développement d’Assasins Creed Origins, se déroulant dans l’Égypte Antique. Ubisoft a voulu remercier les égyptologues ayant contribué au jeu pendant 4 ans. L’outil en question, puisque Open Source, est amené à évoluer, grâce à ses contributeurs. Les joueurs d’Assassin’s Creed Origins ont été invités à la sortie du jeu à dessiner des symboles pour les faire analyser par la machine de reconnaissance automatique. « Jusqu’à 80 000 dessins ont été envoyés en une seule nuit par la communauté ». La version finale est attendue à la fin de l’année, et est destinée aux universités, chercheurs et enseignants.

Pour Ubisoft, ce projet de déchiffrage a également permis de mieux maîtriser le machine learning, expérience qui sera assurément utile dans la conception de leurs futurs jeux vidéos. Ce n’est pas la première collaboration en date de Google et Ubisoft. Le leader français du jeu vidéo utilise Agones, la plateforme de Google pour l’hébergement de son service multijoueurs en ligne.

Nous attendons la sortie de leur outil d’ici peu de temps en Open Source pour juger de ses capacités.